Regalize it!

Un condensé de régalade

mardi 19 novembre 2013

Kenders: Bonne Nuit Doux Prince

J'ai publié le premier article de ce blog il y a maintenant plus de 7 ans, en avril 2006. Il m'aura accompagné dans mes passages à l'âge "adulte", à travers mes conneries, mes aventures, mes passages a vide aussi à travers de loooongs silences, périodes de plusieurs mois sans posts...

Aujourd'hui et après tant d'années, quand est il de Kenders? Il est toujours la, il est toujours opérationnel, foulam, triste un peu aussi, intéressé dans les mêmes trucs, peut être juste moins enclin à les partager, ou alors moins motivé à faire un effort. Le pseudo prend une force au fil des années, ce blog m'aura permis de rencontrer pleins de gens, de créer des amitiés, d'en renforcer d'autres, de découvrir des choses, de bouger, de me mettre des bonnes barres de rire... Ça paraît super loin et pas tant que ça en même temps, la grande époque de la blogosphère!

Le fait est que la en 2013 je sens qu'il est temps de se détacher. Plus grand monde lit le blog de toutes façons, à hauteur de deux posts par an ça ne m'étonne pas, mais c'est important. Ptetre que je reviendrais poser un lien, reprendre le costume de Kindaire, mis pour l'heure, il faut marquer le coup, fermer le bouquin. C'est important a ce qu'il paraît.

Un gros boujoux a tous les lecteurs au fil des années, tout les copains virtuel qui ont été depuis ensevelis ou non par l'émergence des médias sociaux et dont j'ai perdu la trace, tout les visiteurs, aux copains, au ternet tour crou, a Swiffoulix, et a Shigeriu qu'à tenu le mur du hit de sa banderole depuis 7 ans.

Kenders

Posté par Kenders à 05:06 - Commentaires [4] - Permalien [#]

dimanche 11 août 2013

Eupdayte

Après une année aux quatres coins du monde, une vie partie complètement en couilles, un semestre d'études et plusieurs mois de vente sauvage d'abonnements télés aux USA, un été franco français... Me voici en Irlande. Vais-je poster des articles? Vais-je réussir à écrire plusieurs paragraphes et presser le bouton "publier" ou préférer garder une autre centaines d'articles astucieusement sauvegardés en brouillons? Y a-t-il encore quiconque consultant ce blog autre que des gens ayant recherché "Hello kitty suce des bites" sur Google?

Tant de questions auquelles, sans nul doute, l'avenir répondra.

Dans un registre moins amusant et même si ça m'a pris longtemps pour le coucher en mots, une pensée pour Le Coach, qui nous a quitté il y a quelques mois et dont ce sera un des seuls articles sans commentaire dans ces humbles pages. Sa sagesse, son calme et ses conseils manquent mais les souvenirs sont là. Des boujoux poto!

Coach

Kenders

Posté par Kenders à 23:39 - Commentaires [1] - Permalien [#]

jeudi 8 novembre 2012

L'Amérique du bon coté de Kenders.

 

Doin thangs

Limite ce blog est devenu un terrain d'expression pour ma consommation de sérum et ma tristesse sous influence nan? J'écris ici que quand je sombre dans la douce mélancolie et c'est un peu gol parce qu'au fond je suis en train de vivre à fond un rêve de bézot et ça fait un peu mec qui crache dans la soupe. Y a des bons cotés à toute cette merde derrière l'excès de potion magique et les conséquences que ca engendre.

Déjà ici j'ai constitué un très belle équipe, en particulier une poignée de nègs fidèles comme les doigts de la main avec qui je peux décarrer à chaque instant et partager des beaux instants de copains, petit tour à la station service, fast food sous influence, jets de mobiliers et lulzerie en tout genre. Je vis sur le campus ici, à une vingtaine de minutes du centre ville d'Atlanta du coup je peux bouger pas mal mais c'est pas évident de descendre en ville sans gestap, et le système de bus est pas top. Mais la vie sur le campus est douce et je trouve toujours le moyen de décocher un doux conducteur pour me descendre visiter les environs.

On notera quelques éléments marquants depuis que je suis arrivé ici, beaucoup de fetes assez folles à l'image des USA, visite des parages, les montagnes Georgiennes, Atlanta, les villes aux alentours un peu en mode rednecks genre "La colline a des yeux" avec des gens avec la gueule en travaux... Atanta est vraiment une ville qui me convient, avec une omniprésence de la culture Hip-Hop qu'est vraiment ouf en mode partout tout le temps, tout le monde est accro à cela. Oh, et j'ai visité le plus grand aquarium du monde! Avec des putain de baleine Belugah la famille:

5beluga_wideweb__470x315,0
(J'espère que ca se nourrit pas seulement de petit chinois sinon ça va faire cher en niakwoué cette histoire *smiley racisme*)

Au delà de ca je suis dans les parages, je réalise pas mal d'objectifs que j'avais en tête ici, de la vie sur le campus, les cours, les voyages, les visites, et même des trucs de ouf genre tout simplement dans le cadre d'un show de talents bah faire une routine de Stand Up devant 200 personnes. Quand tu te pavances sur scène à raconter des petites gausseries et que la foule rie aux éclats, limite pour une attention-whore comme moi accro à l'égo de faire rire les gens c'est juste un zizi dur quoi. Archi propre.

J'ai aussi eu la chance de passer un weekend à New York City bitch! Ville de fou, j'ai juste vécu le truc à fond c'était vrament propre, Brooklyn, Jamaica Queens, toute cette merde sucrée, même pas j'ai vu les trucs touristiques, juste j'ai vadrouillé. Une ville de baisé mental par contre à base de crackheads dans le métro, de gens qui se battent sous tise à 14H comme des chiffoniers, les bodegas, les chinois qui te vendent un rein pour 2 dolls... Grosse douceur.

IMG_0868
On essaie de représenter son pays au maximal

Je suis pas encore certain de quand exactement je vais rentrer danse des balles et me faire des couilles en or au passage soit je rentre vous pourrir votre salon un mercredi soir en dégueulant partout a l'hexagone, j'ai des offres de stage ici maintenant reste à voir si l'embassade et mon organisme d'envoi acceptent mon profil et toute cette merde et on voit, soit je reste là, me paie une petite gestap et essaie de continuer le bordel et construire un profil à l'épreuvux alentours de Janvier-Février. Dans tout les cas tout est bien, contrairement à ce qu'on pourrait penser en lisant l'un des blogs les plus dépressifs de cette dernière décennie.

Oh et pour la première fois de ma vie je vais passer les fêtes sans ma famille aussi! Limite un petit pincement au coeur en pensant aux miens qui seront au Sénégal chez ma grande soeur pour fêter le premier Noël de ma petite nièce fraichement née il y a deux mois. Je pense tout simplement organiser un braquo chez ce batard de Père Noël pour foutre le zbeul.



"Je veux une Xbox et 6 jeux"

Posté par Kenders à 06:06 - Commentaires [4] - Permalien [#]

lundi 22 octobre 2012

Je me souviens que mon père m'a raconté comment mon oncle, il y a quelques années de celà, sous haute dose de sérum de verité, lui avait confié qu'il pensait ne pas être "fait pour être heureux", ou "apte au bonheur" ou un truc du genre. J'avais trouvé ça archi glauque de dépression et assez déroutant que des darons de familles nombreuses comme eux, la cinquantaine, soient encore capable de se coller une murge qui révèle leur déprime, exactement comme moi à vingt piges mais avec le poids de toute une vie et les regrets, remords et tout ce qui va avec.

C'était peut etre la naissance d'une idée dans ma tête, celle qu'au final devenir adulte c'est pas se réveiller un matin et savoir exactement ce qu'il va se passer, parce qu'on chie tous dans notre bénouze à l'idée de s'engager, d'avoir des responsabilités, ce genre de conneries. Etre adulte c'est plutôt chier dans son bénouze, changer de slip et continuer à avancer malgré la peur. J'imagine. J'imagine parce que pour ma part, à 24 ans, j'en ai toujours rien à branler et je me regarde comme de l'exterieur avancer en laissant derrière moi déceptions et fausses promesses.

Les Etats Unis me réussisent bien j'imagine, le lieu de tout les excès, j'écris un article en fumant une cigarette sous un detecteur de fumée à cet instant et c'est une belle métaphore pour illustrer ce que je vis ici.

Une pensée,
Kenders

Posté par Kenders à 09:35 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Fin »